-mère


-mère

-mère Élément, du gr. meros « partie » : centromère, métamère, polymère.

-mère, -mérie, méro-.
éléments, du grec meros, "partie".

I.
⇒-MÈRE1, -MÉRIE1, élém. formant
I.-mère, élém. tiré du gr. -, de «partie», entrant dans la constr. de mots sav., appartenant notamment au vocab. de la biol., de la chim., de la zool.; les mots construits sont soit des subst., soit des adj., lesquels, tous susceptibles d'être employés subst., génèrent le plus souvent des dér. en -mérie. Le 1er élém. est gén. un élém. préf. issu du gr.
A. — [Les mots constr. sont des adj. (et des subst.)] V. homéomérie sens 2 (s.v. homéo- A 3).
1. BIOLOGIE
a) [Le terme en -mère est att.] V. dimère, isomère, isomérie (rem. s.v. isomère), monomère et aussi:
cryptomère, adj. Gène cryptomère. ,,Gène qui ne peut exercer son action en l'absence d'un gène conditionnel, et qui par conséquent reste à l'état latent. Tel est le cas, chez les albinos, de tous les gènes qui déterminent la pigmentation`` (Méd. Biol. t.2 1971). Cryptomérie, subst. fém., dér. ,,Fait reconnu qu'il y a de très nombreuses races possibles d'albinos; il y a des albinos de gris, de noir, de brun, de jaune, d'uniforme ou de panaché, l'albinisme étant un masque phénotypique qui peut cacher les constitutions génotypiques les plus diverses, constitutions que l'on peut cependant connaître par l'analyse génétique`` (HUSSON 1964). L'albinisme dissimule des formules génotypiques variées; ce phénomène mis en évidence par Cuénot a été nommé cryptomérie par Tschermak (Hist. gén. sc., t.3, vol.2, 1964, p.701).
neuromère, subst. masc. ,,Chacun des segments du tube neural, syn. neurotone, segment neural`` (Méd. Biol. t.3 1972). Deux nerfs grêles (...) convergent pour se rendre à un organe sensitif, résultant peut-être de l'avortement des yeux du troisième neuromère (E. PERRIER, Zool., t.1, 1893, p.877). Neuromérie, subst. fém., dér. ,,Segmentation du tube neural embryonnaire, constitué par des renflements localisés (neuromères) séparés les uns des autres par des régions rétrécies`` (Méd. Biol. t.3 1972).
pentamère, adj. ,,Qui a cinq divisions`` (SÉGUY 1967).
tétramère, adj. ,,Qui est divisé en quatre parties`` (Méd. Biol. t.3 1972).
trimère, adj. ,,Qui se compose de trois articles ou segments semblables`` (Méd. Biol. t.3 1972).
b) [Le terme en -mère ne semble pas att.]:
dimérie, subst. fém. ,,Hérédité dont chacun des caractères normaux ou pathologiques est déterminé par l'action concordante de deux gènes dominants ou de deux paires de gènes récessifs`` (GARNIER-DEL. 1972).
hypermérie, subst. fém. ,,Augmentation pathologique du nombre des segments du corps`` (Méd. Biol. t.2 1971).
polymérie, subst. fém. ,,Hérédité dont chacun des caractères normaux ou pathologiques est déterminé par l'action de plusieurs gènes`` (GARNIER-DEL. 1972).
2. CHIM. V. homéomère, homéomérie sens 1 (s.v. homéo- A 3) et aussi:
mésomère, adj. et subst. masc. Chacun des deux composés qui offre le phénomène de la mésomérie (d'apr. Méd. Biol. t.2 1971). Mésomérie, subst. fém., dér. ,,État présumé d'une molécule répondant à deux ou plusieurs formules qui ne différeraient que par la répartition des électrons et dont la structure réelle serait, de ce fait, intermédiaire entre celles de ces différentes formules, synon. résonance`` (Méd. Biol. t.2 1971).
pentamère, adj. et subst. masc. ,,Corps dont le poids moléculaire est cinq fois celui d'un autre`` (DUVAL 1959).
polymère, adj. et subst. masc. (Corps) dont le poids est multiple de celui d'un autre (d'apr. DUVAL 1959). Polymérie, subst. fém., dér. ,,Cas particulier d'isomérie présenté par deux substances dont l'une a un poids moléculaire multiple de celui d'un autre`` (DUVAL 1959).
trimère, subst. masc. ,,Tout polymère ayant un poids moléculaire triple de celui du monomère dont il dérive: ex. le benzène est un trimère de l'acétylène`` (Méd. Biol. t.3 1972).
B. — [Les mots constr. sont des subst. masc. ou fém.]
1. BIOL. V. blastomère, centromère (s.v. centr(i)-, centro-2), chromomère (s.v. chromat(o)-, chrom(o)-) et aussi:
hypomère, subst. fém. ,,Partie du corps embryonnaire correspondant aux lames latérales`` (Méd. Flamm. 1975).
idiomère, subst. masc. ,,Synon. de chromomère`` (Méd. Biol. t.2 1971).
rhizomère, subst. masc. ,,Territoire cutané en forme de bande mal limitée, dont les nerfs sont en relation avec un ganglion rachidien et les racines qui en émanent`` (GARNIER-DEL. 1972).
2. CHIM. V. épimère2 (rem. s.v. épi-).
myomère, subst. masc. Segment musculaire des Vertébrés (d'apr. HUSSON 1964). Chaque segment musculaire, myomère ou myotome, correspondant à un segment de ver annelé est séparé de ses voisins par une cloison conjonctive (E. PERRIER, Zool., t.3, 1903, p.2445).
II.-mère représente un subst. fr.
A. — [Représente blastomère]:
macromère, subst. masc., embryol. ,,Blastomère de grande taille par opposition au micromère`` (Méd. Biol. t.2 1971). Au fém. On appelle quartette chaque groupe de quatre cellules produites successivement par les macromères. Macromères et micromères correspondantes ne sont pas exactement superposées; chaque micromère est déviée de la macromère qui l'a produite (CAULLERY, Embryol., 1942, p.47).
mésomère, subst. masc., embryol. ,,Blastomère de taille intermédaire entre celle des macromères et celle des micromères`` (LEND.-DELAV. Biol. 1979).
micromère, subst. masc., embryol. Plus petit blastomère se formant au cours de la segmentation inégale d'un oeuf (d'apr. LEND.-DELAV. Biol. 1979).
B. — [Représente polymère] V. élastomère et aussi:
plastomère, subst. masc., chim. Polymère linéaire qui peut subir, à chaud ou à froid, une déformation à la fois élastique et plastique sous l'action d'une contrainte, sans revenir totalement à sa forme initiale (d'apr. GRAND. 1962).
Prononc. et Orth.:[-], [-]. Mots construits soudés: neuromère, cryptomérie, etc. Bbg. DUB. Dér. 1962, p.77. — QUEM. DDL t.18 (s.v. polymérie).
II.
⇒-MÈRE2, -MÉRIE2, élém. formant
-mère, élém. tiré du gr. «cuisse» entrant dans la constr. de quelques mots sav. du vocab. de la biol. Les adj. (tous susceptibles d'être employés subst.) génèrent parfois des dér. en -mérie. Le 1er élém. est empr. au gr.
A. — [Les mots constr. sont des adj. (et subst.)]:
1. [Le terme en -mère est att.]:
platymère, adj. et subst. masc., biol. ,,Qui a le fémur très aplati dans le sens antéro-postérieur au-dessous des trochanters`` (Méd. Biol. t.3 1972). Platymérie, subst. fém., dér. Manouvrier démontra que certains caractères du membre inférieur, la platymérie (aplatissement antéropostérieur de la partie supérieure de la diaphyse du fémur), la platycnémie (aplatissement transversal du tibia) et la rétroversion du plateau tibial, étaient intimement liés à la marche fléchie, fréquente chez les montagnards et certains hommes préhistoriques (Hist. sc., 1957, p.1386).
2. [Le terme en -mère ne semble pas att.]:
stéatomérie, subst. fém., biol. ,,Adiposités localisées aux faces externes des cuisses et des hanches, souvent observée chez les femmes`` (Méd. Biol. t.3 1972).
B. — [Les mots constr. sont des subst.] V. épimère1 (s.v. épi- A 1 d) et aussi:
aedémère, subst. masc., zool. ,,Genre d'Insectes Coléoptères, famille des Sténélytes, qui se distingue par les cuisses postérieures très renflées chez les mâles, les antennes ordinairement longues et menues vers leur extrémité`` (PRIVAT-FOC 1870). Il est des insectes qui ne sautent pas, quoiqu'ils aient les pattes postérieures longues et les cuisses très grosses. Tels sont quelques (...) aedemères (CUVIER, Anat. comp., t.1, 1805, p.457).
Prononc. et Orth.:[], [-]. Mots construits soudés: aedémère, platymérie, etc.

-mère
Élément, du grec -merês, de meros « partie », entrant dans la formation de mots savants. aussi 1. Méro-. Ex. : antimère, blastomère, centromère, hétéromère, isomère, métamère, pentamère, polymère, tétramère.

Encyclopédie Universelle. 2012.


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.